Catherine Fillon

Entre opportunité politique et opportunisme universitaire. La Faculté de droit de Lyon et ses étudiants égyptiens

La création en 1908 de l’Institut oriental d’études juridiques et sociales de Lyon illustre les fragilités et les difficultés d’une expérience pédagogique à destination d’une clientèle étrangère, lorsque son promoteur ne dispose pas du soutien de son gouvernement et prend même le risque, dans un contexte tendu d’impérialisme colonial, de placer ce dernier en porte à faux avec l’un de ses alliés. Toutefois, cette création atteste aussi qu’avec une bonne dose d’inventivité et une certaine capacité à nouer des partenariats locaux innovants, il demeure possible de concrétiser un complet système de patronage des jeunes arrivants. Celui-ci a permis de réaliser un ambitieux programme pédagogique et civique consistant à former non seulement des jeunes juristes maniant aussi bien le droit français que le droit égyptien, mais encore des citoyens sensibilisés aux questions politiques, économiques et sociales de leur temps et initiés à la modernité occidentale.

Paru dans: traverse, 2018/1, p. 72.

code & design by eMeidi.com