Andrea Pilotti

L’Assemblée fédérale et le passage inachevé du dignitaire au politicien professionnel

Depuis la naissance de l’Etat fédéral en 1848, le Parlement suisse se caractérise par l’importance du système de milice et par l’absence d’une véritable professionnalisation du travail parlementaire. Cette situation s’est notamment traduite par l’importante présence d’élus fédéraux issus de la moyenne, voire grande bourgeoisie, comptant des liens familiaux avec des personnalités marquantes de l’économie, de la politique, de l’administration ou de la culture. Sur le plan professionnel, l’Assemblée fédérale se caractérise par une prédominance des indépendants, notamment des avocats, et une très faible présence des salariés. Les récentes réformes du Parlement suisse visant à sa professionnalisation ont permis l’apparition et la croissance du groupe des parlementaires professionnels. Cependant, contrairement à la plupart des pays occidentaux, sous la Coupole fédérale le passage de la figure du notable à celle du politicien professionnel est resté inachevé.

Paru dans: traverse, 2018/3, p. 114.

code & design by eMeidi.com