Actuel

traverse peut être consultée en texte intégral avec un moving wall de 12 mois sur le site e-periodica.ch.
Les numéros sont désormais classés par année, et vous trouverez tous les numéros sous le lien suivant: e-periodica.ch
Nous nous efforçons de rétablir le lien direct avec chaque articles dès que possible.

Call for Papers

traverse 2020/3

Mobilité

Délai de dépôt mardi, 31. décembre 2019

Dernier numéro

Couverture du numéro 2018/3

traverse 2018/3

Evolution du régime parlementaire suisse depuis le 19e siècle

En 2018, les Chambres fédérales célèbrent deux étapes importantes de la démocratie suisse. A l’automne 1848, les confédérés ont élu pour la première fois leurs représentants au Conseil national; 70 ans plus tard, en 1918, le peuple et les Etats ont accepté l’introduction de la représentation proportionnelle et ouvert par conséquent la voie à l’intégration de toutes les forces politiques à l’échelle nationale. La recherche historique a un rapport biaisé à l’importance des parlements en Suisse – aux niveaux aussi bien fédéral que cantonal et communal – et à leurs acquis. Il y a cinq ans, d’aucuns déploraient encore dans traverse que les historiens négligeaient le législatif comme sujet de recherche. En effet, les études historiques sur le régime parlementaire suisse restent rares. Le présent volume donne neuf éclairages sur l’histoire des parlements helvétiques et comble ainsi des lacunes majeures en la matière.

Retour au sommaire »

Prochains numéros

traverse 2019/1

La Suisse – une histoire de transferts culturels

Date de parution: lundi, 1. avril 2019

Le numéro 1/2019 de traverse sera consacré à une (re)lecture de l’histoire de la Suisse par le prisme des concepts de transfert culturel et d’histoire connectée. Dans le but de mieux cerner comment l’espace helvétique s’est structuré à partir d’importations et de références étrangères, ce numéro thématique aura pour objectif d’analyser, à différentes périodes, les processus complexes d’absorptions, de transferts et de réinterprétations d’idées et de pratiques diverses, qu’elles soient de nature économique, politique, sociale, culturelle, religieuse ou pédagogique. Il s’agira donc d’étudier des processus dynamiques et de considérer l’espace helvétique comme un carrefour, un point de rencontres et d’osmose, et d’être particulièrement attentifs aux mécanismes de circulations et de réceptions de savoirs étrangers.
Dans cette perspective, nous nous interrogerons sur les intérêts qui poussent les médiatrices et médiateurs de transferts à importer une pratique ou un savoir modelé sous d’autres contextes, ceux-ci résultant parfois eux-mêmes d’une ou de plusieurs translations antérieures. Quels actrices et acteurs singuliers ou collectifs assurent le processus de médiation et surtout de retraduction? Quelle configuration prend le savoir transféré lorsqu’il change d’environnement culturel? Ces emprunts sont-ils assumés, conscientisés ou, au contraire, l’enjeu de résistances et l’expression d’un certain génie national? Avec quelles méthodes les historiennes et historiens peuvent-ils se saisir de ces phénomènes complexes? Ce numéro cherchera à répondre à ces questionnements en regroupant des spécialistes d’histoire moderne et contemporaine.

code & design by eMeidi.com