Actuel

Tous les articles « Actuel » se trouvent dans l'archive:

mardi 27 octobre 2020

www.revue-traverse.ch

Abonnement de mécénat

jeudi 30 avril 2020

Vous souhaitez soutenir la traverse ? Alors commandez un abonnement de mécénat pour Fr. 100 (numérique et/ou imprimé) !

On peut s’abonner à traverse en version numérique pour 50 francs (ou 25 francs pour les étudiant·e·s) par année, au lieu de 75 francs (ou 54 francs). Les numéros peuvent aussi être commandés séparément sous forme numérique (20 francs l’unité au lieu de 28 francs).
Pour les abonnements, veuillez consulter le site des éditions Chronos : www.chronos-verlag.ch .

Call for Papers

Aucun "Call for Papers" n’est actuellement disponible

Dossiers

Dernier numéro

Size "small" not available

traverse 2021/2

Sur les traces des animaux de rente

Les défrichages par le feu en Amazonie ou l’actuelle pandémie de Covid-19 sont profondément liés à notre rapport à ce que l’on nomme les «animaux de rente». Alors que les recherches historiques en histoire rurale ou environnementale ont bien montré notamment comment l’élevage animal a façonné des espaces naturels comme les Alpes ou le Plateau central, les traces laissées par les animaux de rente dans les domaines de la vie quotidienne ou du travail ne sont que peu explorées, à l’exception de l’attrait pour la production de lait ou de viande. C’est à l’étude de ces traces et de leur signification historique depuis l’époque moderne que se consacrera ce cahier thématique. Mobilisant l’expression «animaux de rente» de manière critique, les contributions traiteront de l’importance des animaux qui étaient élevés et utilisés par les sociétés humaines à des fins d’alimentation, de travail et de mobilité et qui constituaient aussi des «ressources» pour la (proto-)industrie, la science, la médecine ou encore les rites religieux.

Retour au sommaire »

Prochains numéros

traverse 2021/3

Assistance et autonomisation de soi

Date de parution: mardi, 30. novembre 2021

Sous l’impulsion des mobilisations de personnes concernées par les mesures de contrainte à des fins d’assistance, que ce soit notamment sous la forme d’un internement administratif ou d’un placement pendant l’enfance, de nombreuses recherches historiques ont mis au jour les mécanismes de ces pratiques. Ces travaux ont surtout investigué la dimension de la contrainte, les catégories ciblées par les autorités, les dispositifs, les établissements, etc. Ce cahier de traverse aborde une question beaucoup moins thématisée, celle de l’autonomisation de soi et des résistances face aux mesures d’intervention sociales que ce soit dans le cadre de l’assistance, de la mise sous tutelle, de la pédagogie curative, du placement en foyer.
Le soutien financier et/ou l’encadrement de catégories de la population considérées comme vulnérables ou socialement dangereuses s’accompagnent souvent d’une surveillance et d’un contrôle, voire d’une atteinte aux droits politiques et civiques. Ce numéro s’intéresse aux stratégies déployées par les personnes visées pour rendre ces intrusions supportables ou pour s’y dérober, ainsi qu’à la manière dont elles ont réussi à s’opposer à la mise sous tutelle de leurs droits. Dans la seconde partie du XXe siècle, des groupes sociaux dominés et/ou en situation de handicap s’émancipent, réclament et obtiennent davantage de moyens d’intervenir sur l’organisation de leur propre existence. En se mobilisant collectivement, les personnes concernées ont pu faire entendre leur voix et s’imposer face aux autorités ou aux institutions, qui désormais devaient les prendre en compte. Par ailleurs, pendant la même période, les normes du travail social et de l’assistance évoluent avec la formulation du cadre des droits humains. De nouveaux concepts comme ceux d’« autonomie » ou de « maturité » sont censés induire une reformulation les dispositifs de tutelle et de l’assistance. Enfin, plus récemment, sous l’effet de la mobilisation de personnes concernées par l’internement administratif ou le placement durant l’enfance, le Conseil fédéral a reconnu les injustices subies et un processus de réparation a été entamé. Ces développements sont analysés sous l’angle du potentiel d’autonomisation que recèle la reconnaissance publique et la déconstruction des anciennes catégories stigmatisantes.

code & design by eMeidi.com