Andreas Hilger

Construction nationale, internationalisme socialiste et abîmes bilatérales. L’échange indo-soviétique d’étudiants dans les années 1950 et 1960.

Titre original: Nationale Entwicklung, sozialistischer Internationalismus und bilaterale Untiefen. Der sowjetisch-indische Studierendenaustausch in den 1950er- und 60er-Jahren

L’Union soviétique post-stalinienne s’appuyait également sur la science pour diffuser à l’international ses normes politiques et ses valeurs. L’échange d’étudiants qui formeraient les futures élites acquit ainsi une grande importance. Les étudiants indiens devaient recevoir en URSS un bagage idéologique. Il était attendu des étudiants soviétiques en Inde qu’ils obtiennent des connaissances qui les rendraient capables de contribuer activement aux ambitions internationales soviétiques. En même temps, ils devaient, sur place, jouer le rôle d’ambassadeurs du socialisme. Toutefois, dans la pratique, ces projets n’étaient pas faciles à mettre en oeuvre. En URSS, les étudiants indiens ne recevaient pas une imprégnation très forte, d’autant moins que la patrie indienne prenait des mesures contre un endoctrinement socialiste. Les contributions étudiantes à la valorisation de l’image soviétique en Inde restèrent elles aussi limitées. L’amitié entre les peuples vantée officiellement trouva ainsi une interprétation particulière lors des contacts directs.

Paru dans: traverse, 2018/1, p. 122.

code & design by eMeidi.com